Lyon – Bourg en Bresse – Villefranche s/Saône
Rejoignez-nous sur Google+Rejoignez-nous sur FacebookRejoignez-nous sur TwitterRejoignez-nous sur ViadeoRejoignez-nous sur linkedin

Bilan de compétences et coaching emploi

Faire le bilan de vos compétences pour changer de voie professionnelle : cela vous est-il déjà venu à l’esprit ?

Vous travaillez depuis 10 ans dans la même entreprise et aucun espoir d’évolution ne se profile, vous craquez, et ne savez pas comment argumenter votre demande de promotion ? ; ou bien, vous estimez avoir fait le tour de votre métier actuel, et comme un français sur deux vous envisagez de changer de métier, mais vous hésitez entre plusieurs projets; autre cas de figure : vous venez d’être licencié, et c’est le néant ; vous ne savez plus si vous voulez vraiment rechercher un emploi identique.

Dans toutes ces situations (et d’autres encore), vous devez vous faire accompagner. Deux options se proposent à vous : le bilan de compétences et le coaching emploi (ou coaching professionnel).

Aux termes de la loi du 31 décembre 1991 : « Le bilan de compétences doit permettre au salarié d’analyser ses compétences professionnelles et individuelles, ainsi que ses potentialités mobilisables dans le cadre d’un projet professionnel ou d’un projet de formation ».

Un bilan de compétences se déroule en trois étapes :

  • La phase préliminaire
  • La phase d’investigation
  • La phase de conclusion et d’élaboration de projet professionnel ou de formation

Les objectifs du bilan de compétences sont les suivants :

  • analyser vos aptitudes, vos motivations personnelles et professionnelles, vos motivations
  • organiser vos priorités professionnelles
  • utiliser vos atouts comme un élément de négociation en interne pour obtenir une évolution de carrière

Qui peut déclencher un bilan de compétences ? :

  • la personne active salariée engagée dans une démarche d’évolution professionnelle ;
  • le salarié dans le cadre d’un congé spécifique ;
  • l’employeur, avec l’accord du salarié, dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

Le bilan de compétences dure 24 heures (au CIBC de Villefranche sur Saône, par exemple, ces heures se répartissent en 14 heures d’entretien en face à face, et 10 heures de tests sur ordinateur).

A l’issue d’un bilan de compétences, vous aurez mis à jour un projet (ou deux), mais vous devrez le mettre en oeuvre seul !

C’est alors qu’intervient le coach emploi. Le coaching de l’emploi est une méthode d’accompagnement qui vous permet de faire le point sur vos projets professionnels, et vous suit dans la réalisation du projet.

Les séances de Conseil Emploi peuvent comporter :

  •  du coaching (pour détecter par exemple de quoi a besoin le client pour être épanoui au travail)

  •  du conseil (refonte du cv, simulation d’entretien, lettre de motivation, inscription sur les réseaux sociaux, mise en oeuvre d’un nouveau projet professionnel)

  • des formations individuelles et sur-mesure 

  • un bilan professionnel qui permet de mettre à jour vos compétences et d’élaborer un projet professionnel.

Poursuivre un bilan de compétences avec un coaching emploi de quelques heures permet donc de mener le projet à son terme, et de repartir d’un bon pied !

 

20 problématiques en coaching

Voici la liste de 20 problématiques de coaching qu’il m’a été donné de traiter en 11 ans de pratique professionnelle :

Depuis 2007, je suis coach de vie, plus particulièrement spécialisée dans :

L’âge de mes clients va de 14 à 66 ans à ce jour. Les métiers pratiqués vont de comédien à chercheur au CNRS. Les durées des accompagnements vont de 4 heures à 15 heures, selon les problématiques apportées par mes clients.

On ne voit pas un coach si on n’a pas un problème à résoudre, d’où la question cruciale de la problématique en coaching.

La première question que je me pose quand un futur client me téléphone (c’est souvent ainsi que se noue le premier contact) est : « La problématique de ce client relève-t-elle ou non du coaching? »

C’est au cours de la première séance que l’on peut répondre à cette question. On peut alors poser un contrat avec le client pour cadrer la relation.

 

Première problématique coaching : vouloir développer et améliorer confiance en soi et affirmation de soi :

  • Stéphanie, Responsable administrative de 35 ans voulait s’affirmer face à son équipe – 6 séances lui ont permis de connaître les bases techniques de l’affirmation de soi et de les appliquer en entreprise
  • Sophie, Comportementaliste canin de 30 ans ne parvenait pas à obtenir son code de la route – 1 séance de coaching lui a permis de comprendre les blocages qu’elle s’imposait à elle même, et de décrocher son code
  • Emma, Agent immobilier de 37 ans avait très peur de reprendre le travail après son congé parental – 1 séance de coaching lui a redonné confiance en elle
  • Sylvia, Chercheur au CNRS de 37 ans se trouvait souvent prise au sein du triangle dramatique – 13 séances lui ont permis de découvrir et mettre en œuvre les concepts de l’Analyse Transactionnelle pour mieux s’affirmer et ne plus entrer dans les jeux psychologiques au travail ou dans sa vie personnelle
  • Henry, Cadre Administratif Hospitalier de 49 ans avait du mal à gérer son temps – 2 séances ont permis de constater… qu’il n’était pas prêt à consacrer du temps à cette problématique puisqu’il n’a pas voulu s’engager dans ce parcours difficile qui consiste à changer ses habitudes en matière de gestion du temps
  • Olivia, sans emploi – 40 ans venait de traverser une période sombre de sa vie, sur fonds de violence conjugale – 10 séances ont permis de lui rappeler la belle personne qu’elle était, et de retrouver confiance en elle, au point de décrocher un emploi de Directrice Commerciale et de repartir d’un pied assuré dans la vie.

 

Deuxième problématique coaching : comprendre et sortir d’une situation de harcèlement moral :

  • Marie Hélène, Clerc de notaire de 39 ans vivait au côté d’un pervers narcissique et voulait le quitter – Un séance bilan m’a permis de l’orienter vers des associations spécialisées afin d’assurer sa protection physique et juridique.
  • Pauline, Institutrice de 48 ans était sous l’emprise de son conjoint (qui a même cherché à m’intimider par téléphone) – Deux séances n’ont pas suffi et je n’ai plus de nouvelles…
  • Valérie, Secrétaire Générale de Mairie de 45 ans vivait une double situation de harcèlement moral (sphère privée et professionnelle) et avait assisté à un évènement traumatisant sur son lieu de travail – 5 séances lui ont permis de mettre un nom sur ce qu’elle subissait, et l’ont conduite à entamer un travail avec un praticien EMDR que je lui avait recommandé. Aujourd’hui elle est guérie de son Stress Post Traumatique grâce à lui. 
  • Claire, Infirmière de 55 ans subissait du harcèlement moral dans la sphère privée et professionnelle – 4 séances lui ont permis de « trouver un apaisement à la maison et au travail » 

 

Troisième problématique coaching : comprendre et sortir d’une situation de burnout :

  • Sandrine, Responsable Formation de 49 ans – Le coaching de trois séances a été un sas avant de démarrer une thérapie
  • Isabelle, Assistante administrative de 45 ans « désespérait d’avancer » lorsqu’elle m’a contactée suite à deux burnout – En 4 séances nous avons évoqué ce qu’était précisément le burnout et travaillé des techniques d’affirmation de soi. Son épuisement était tellement avancé, que je l’ai adressée à un psychologue EMDR très efficace sur Lyon. Aujourd’hui elle va mieux.
  • Typhanie, Consultante Informatique de 35 ans débutait un burnout lorsqu’elle m’a contactée – En 9 séances, nous avons testé son niveau de burnout et travaillé des techniques d’affirmation de soi. Elle a également pu parler, ce dont elle avait grand besoin.
  • Sophie, Déléguée médicale de 37 ans connaissait des problèmes relationnels au travail – 10 séances lui ont permis de découvrir les concepts de l’analyse transactionnelle pour ne plus entrer dans les jeux psychologiques, et de mettre à jour un burnout qu’elle n’avait pas identifié

 

Quatrième problématique coaching : se repositionner professionnellement :

  • Paul, technicien de laboratoire de 28 ans, n’avait pas réussi à valider son diplôme final – 8 séances lui ont permis de comprendre ses différents échecs scolaires, prendre conscience de tous ses atouts professionnels, et d’avoir l’intelligence de se réorienter pour signer un CDI avec des perspectives d’avenir qui le comblent aujourd’hui.
  • Sandra, Responsable commerciale de 37 ans devait affronter une maladie et une recherche d’emploi – 8 séances ont permis de revoir ses priorités professionnelles et de mettre à jour ses outils de recherche d’emploi (cv, réseaux sociaux, entretien d’embauche, pitch…)
  • Armelle, Responsable de projets de 37 ans – 6 séances pour retrouver un nouvel emploi
  • Linda, Formatrice de 29 ans voulait améliorer ses prestations lors d’entretiens de recrutement – 3 séances d’entrainement et de décontamination de ses peurs l’ont remise sur les rails
  • Agnès, Commerciale de 47 ans était en fins de droits et désespérait de retrouver un emploi – 6 séances ont permis de lui restituer sa vraie valeur, celle qu’elle avait oublié, et de lui permettre de travailler les outils de recherche d’emploi actuels dont elle n’avait jamais eu à se servir. Elle a signé un CDI à la hauteur de ses prétentions salariales au bout de 3 mois d’accompagnement. Aujourd’hui, elle a même été promue.
  • Maria, manipulatrice en radiologie de 30 ans tentait une adaptation au marché du travail français car elle avait été formée dans son pays d’origine – 5 séances lui ont permis de reprendre confiance en elle, de démarcher des entreprises françaises.

 

Je n’ai pas évoqué ici les cas les plus lourds qui, souvent, relèvent de la thérapie, ceux dont je ne peux pas poursuivre l’accompagnement (dépressions lourdes, maladies psychiatriques….).

Comme vous le constatez, les coachings ne durent pas aussi longtemps qu’une thérapie, et j’ai besoin de nouveaux clients en permanence. N’hésitez pas à transmettre mes coordonnées ou à partager cet article pour aller dans ce sens. D’avance merci.

 

 

 

Bore-out syndrom et coaching

Le bore-out syndrom, à bien y réfléchir, je l’ai connu pendant quelques mois. C’était mon dernier emploi de salariée.

Cela se passe dans les années 1990, et voilà comment se déroulent mes journées :

« Le matin j’arrive un peu en retard… toujours ça de gagné sur la journée de 8 heures qui s’annonce.

Le manque de sommeil me fait me garer n’importe où (pas la force de marcher longtemps). Je vais encore collectionner les PV.

Le passage en revue des collègues pour leur dire « bonjour » dure le plus longtemps possible.

Puis le premier café marque une pause d’au moins 15 minutes dans ma journée, toujours ça de gagné !

Rien à faire du tout.

Bureau hyper bien rangé avec aucun dossier en suspens.

Je quémande des petits boulots auprès des secrétaires qui, un peu gênées de donner ce type de tâche à un cadre, finissent par me donner quelque chose à faire.

Midi sonne! Oui, enfin, le milieu de la journée est arrivé.

Pourquoi je reste dans ce job ? Très bon salaire, excellent même. Oui, mais je n’ai rien à faire de mes journées. Je suis épuisée d’écouter le temps s’écouler.

Déjeuner d’une heure, et reprise. Bon sang, 18h00 c’est encore loin.

Pas d’internet pour passer le temps, internet n’existe pas encore en entreprise.

15H00 ….

16H00, chouette, c’est l’heure du petit goûter. Ma fille doit prendre le sien chez sa nounou à cette heure-ci. Sa nounou a de la chance. Comme j’aimerais aller chercher ma fille à l’école….

17H00 : le bout du tunnel est proche. Je reprends un café (après je m’étonne de ne pas dormir), 15 minutes de gagnées.

Je papote avec les uns, les autres, je perturbe le rythme de travail ambiant. Je m’en fous, j’ai besoin de parler.

Plus que 2 minutes avant 18h00.. Je commence à me préparer tout doucement.

18H00 : délivrance absolue, je pars chercher ma fille chérie chez sa nounou. Ma vraie vie commence….. Combien de temps vais-je tenir ainsi ? »

 

Selon Christian Bourion,  le bore-out syndrom toucherait 30% des travailleurs. Il s’agit d’un épuisement de l’individu dû à un ennui profond ressenti au travail. Les situations pouvant y mener sont diverses : « placardisation », baisse d’activité, inadéquation entre le niveau de qualification et les compétences requises pour le poste…

Le coaching peut-il aider les personnes souffrant de ce syndrome? Tout comme pour le burnout, cela dépend du stade de bore-out auquel se trouve le client. Si il vit cette situation péniblement, et n’en n’est pas encore au stade de la dépression, oui le coaching peut se révéler une méthode d’accompagnement efficace. Dans le cas contraire, le recours à un médecin généraliste et à un psychologue s’avèrera nécessaire.

 

 

 

Interview Net Tv Channels

Interview Nathalie Giudicelli sur Net Tv Channels (4 février 2016) : l’entrepreneuse du mois

Cette interview  Net Tv Channels de Nathalie Giudicelli, Dirigeante de Coach Confiance, lui a permis de décrire la genèse de son activité et les moyens utilisés pour la développer, merci à Anthony Rochand créateur de la chaine Net Tv Channels, Social Media Strategist – Co-Fondateur Les Experts du Web 

Les thèmes suivants sont abordés :

  • Présentation de son activité et de ses prestations : Nathalie Giudicelli s’adresse uniquement à des particuliers. Elle peut les accompagner en pratiquant le coaching, le conseil, ou la formation. Certains accompagnements nécessitent les trois prestations.
  • Naissance du projet de création de son cabinet de coaching en 2007.  Lors d’une formation d’un an de Praticien PNL niveau 1 (Programmation Neuro Linguistique), en 1996 au Dôjo, Nathalie Giudicelli découvre le coaching et est de suite séduite par cette méthode d’accompagnement. C’est en 2005 qu’elle décide de suivre une formation de 368 heures au métier de Coach Personnel et Professionnel.
  • Leviers marketing utilisés pour développer son activité : Coach Confiance utilise les réseaux sociaux, le référencement naturel de son site, le street marketing, la présence dans les médias pour développer son activité.

L’activité de coach nécessite une recherche permanente de clients puisqu’un coaching dure entre 6 et 10 heures.

Témoignages de coachés

Quelques témoignages de coachés recueillis en 2016 :

« Merci Nathalie pour cet accompagnement qui m’a fait rebondir et repartir sur le marché de l’emploi ,confiante et avec de nouveaux outils. Ce travail de connaissance de soi est indispensable et les clés de compréhension transmises par Nathalie m’ont permis d’intégrer un grand groupe. Un nouveau challenge s’impose désormais, la création de mon activité et pour cela , je vais de nouveau faire appel à ses précieuses compétences pour mener ce projet à bien. « 

« Lorsque j’ai commencé à travailler avec Nathalie, j’étais complètement perdue, j’avais perdu l’envie et le plaisir de mon métier que j’avais pourtant tant désiré! En quelques séances, guidée par Nathalie, j’ai su faire le point.  Aujourd’hui la motivation est revenue, le plaisir aussi, et avec la sensation de savoir où je vais et pourquoi! » 

« Nathalie, Merci de m’avoir accompagnée, j’ai beaucoup apprécié ce coaching. J’ai réussi à trouver des réponses, à prendre du temps pour moi  et ça m’a beaucoup aidé dans mon projet professionnel. Encore merci pour votre belle énergie et  bonne continuation pour la suite, je n’hésiterai pas à revenir si besoin et à vous recommander ! »

 « Grâce à mon coaching, j’ai pu me rendre compte que la confiance que j’avais de moi-même était abîmée. J’apprends petit à petit à m’imposer devant les autres sans me mettre en colère, avec calme et avec confiance. Même si je vis encore des moments d’égarements (colère soudaine, perte de mon calme), je suis une personne plus maîtrisée qu’avant. Je veux remercier cette coach qui m’a ouvert les yeux sur beaucoup de situations que j’ai vécues, sa gentillesse et son professionnalisme m’ont beaucoup aidé. » 

« Une grande coach qui m´a donné des ailes pour faire un bond en avant alors que j´étais congelée dans une situation problématique depuis des mois voire des années. Nathalie m´a aidée a mieux gérer mes propres pensées et émotions, à comprendre clairement les croyances et comportements négatifs pour aller de l´avant et les changer. Ella a été un facteur clé pour devenir une nouvelle personne, plus heureuse et épanouie. Merci Nathalie! »
 
« Excellent accompagnement de Nathalie, qui m’a beaucoup aidée, dans un moment très difficile de ma vie. Merci pour tout ce que vous m’avez apporté. Je vous recommande sans aucune hésitation. »
 
« Nathalie est une super coach qui m’a beaucoup aidée, autant humainement que professionnellement. Elle est de très bons conseils, c’est une personne très agréable et entière , merci mille fois pour tout, je recommande à 1000 % !! « 

Toujours un grand plaisir de lire ces témoignages. Merci à mes clients pour ce qu’ils m’apportent et pour la confiance qu’ils me témoignent. Pour lire encore plus de témoignages, rendez-vous sur la page Témoignages qui est répartie en trois catégories de demande de coaching :

RETROUVER UN EMPLOI

RETROUVER CONFIANCE EN SOI

CHANGER DE VIE

Vous pouvez aussi découvrir les témoignages sur notre page Facebook