Lyon – Bourg en Bresse – Villefranche s/Saône
Rejoignez-nous sur Google+Rejoignez-nous sur FacebookRejoignez-nous sur TwitterRejoignez-nous sur ViadeoRejoignez-nous sur linkedin

RETROUVER CONFIANCE ET ESTIME DE SOI AVEC UN COACH CONFIANCE

Par Nathalie Giudicelli – www.coachconfiancelyon.fr

Le manque de confiance en soi est un trait commun à tous mes clients, à des degrés plus ou moins importants.

Les conséquences du manque de confiance en soi sont nombreuses et parfois désastreuses, mais jamais irrémédiables : incapacité à dire non, à prendre des décisions, situations subies, vocations professionnelles non abouties, dépression, stress chronique…. Le simple fait d’écouter nos clients, et de leur donner des signes de reconnaissance positifs auxquels ils n’ont pas été habitués, peut les rebooster. Leur donner des autorisations est également très payant (droit à l’erreur, droit à traverser une mauvaise passe…). L’accompagnement du manque de confiance en soi par le coaching a cependant ses limites, et doit parfois être complété par un suivi psychologique (qui aidera à traiter les raisons intra psychiques du manque de confiance en soi).

Mais qu’est-ce que la confiance en soi ? C’est un sentiment qui découle de l’estime que l’on veut bien s’accorder.
Cette estime de soi s’étalonne à partir d’un idéal du moi que chacun se forge au travers de son histoire, de ses croyances, de son éducation. Pour illustration, un élève qui a souvent des 18/20, et auquel on explique systématiquement qu’il aurait pu faire mieux, risque de mettre la barre très haute en ce qui concerne son « idéal du moi ».
En veut pour preuve l’exercice qui consiste à demander à mes clients : « pour notre prochaine séance, dites moi qui est la Sylvie idéale ». Peu de clients y parviennent. Cet exercice les met mal à l’aise car leur idéal du moi est bien souvent celui que d’autres ont choisi pour eux. En se posant la question « Qui voudrais-je être idéalement ? », ils se posent enfin la bonne question.

Pour mesurer ces indicateurs (confiance en soi, estime de soi) et mesurer les progrès au fil du coaching, nous utilisons, entre autre, les outils suivants :

. Description par le client de son idéal du moi

• Questionnaire permettant de mesurer le niveau de confiance en soi dans plusieurs domaines

• Questionnaire permettant de repérer les domaines sur lesquels porter ses efforts pour améliorer son estime de soi ?

• Questionnaire permettant de mesurer son niveau global d’estime de soi
. Découverte de certains outils d’analyse transactionnelle (positions de vie, états du moi, triangle dramatique…) très utiles en la matière.
. Pratique d’exercices d’affirmation de soi (ex : répondre à une critique, à un compliment)
. Déroulement des peurs du client et mise en place de plans d’action pour les diminuer
• Travail autour de la notion d’échec. Je demande aux clients de me raconter leur plus bel échec.

• Demander aux clients ce qui leur manque pour être épanoui, et les inviter à communiquer leurs besoins auprès de leur entourage (expliquer leur mode de fonctionnement)
. Séances de coaching théâtre individuelles ou en groupe, en collaboration avec une comédienne

 

Nous aidons ainsi nos clients à identifier les domaines dans lesquels ils doivent, le cas échéant, mettre en place un changement :

• Dans leur rapport à eux-mêmes (ce qui relève souvent de la psychothérapie)

• Dans leur rapport à l’action (ce qui concerne, par exemple, les personnes ayant du mal à prendre des décisions ou celles qui remettent tout au lendemain, les procrastinateurs)

• Dans leur rapport aux autres (ce qui relève du coaching relationnel que nous pratiquons essentiellement avec le cadre de référence de l’analyse transactionnelle)

Certains de mes coachés ont accepté de témoigner sur mon site pour partager leur expérience du coaching de la confiance en soi:

Charles : « Au moment où j’ai appelé Nathalie Guidicelli je me posais beaucoup de questions sur mon manque de confiance en moi, sur une impression de ne pas avancer dans mon métier et de ne pas intéresser les gens. Le travail se fait sur la longueur et avec le travail que je fais avec Nathalie, je comprends beaucoup de choses, et surtout j’ai retrouvé une partie de cette confiance perdue, je dis une partie parce que je connais le chemin qui me reste à faire. »

Isabelle : «Nathalie est perspicace et a su me montrer que je n’avais aucune raison de ne pas avoir confiance en moi et que si je voulais prendre du plaisir dans mon travail, il ne tenait qu’a moi de me retrousser les manches et surtout d’y croire. Aujourd’hui je suis toujours dans ce job que je n’aime pas, mais notre dernière séance de coaching a eu lieu il y a peu de temps. J’ai déjà mis en place des projets pour préparer le « grand changement ». Et puis la perspective d’une fin plus ou moins proche m’aide à mieux vivre ma fonction actuelle. »

Sylvie : « Chère Nathalie, Je suis très contente et fière… j’avais envie de vous le faire partager car la confiance me gagne et vous m’avez bien aidée. Depuis 10 jours j’ai de nombreux rendez-vous, et je me sens de plus en plus sereine dans mon discours commercial, mes arguments par rapport à des destinations, mes contacts… Je continue vos petits trucs de discussion ‘informelle’ envers des inconnus… vous savez ce que je ne savais pas faire. Et ça marche. Alors voilà je voulais vous dire merci. »

Le coaching du manque de confiance en soi se fait sur un minimum de 10 séances, et se travaille au travers d’un objectif spécifique (ex : oser créer mon entreprise). On ne peut pas valider l’objectif : « je veux reprendre confiance en moi grâce au coaching », car il est trop vague.

Par Nathalie Giudicelli – www.coachconfiancelyon.fr