Lyon – Bourg en Bresse – Villefranche s/Saône
Rejoignez-nous sur Google+Rejoignez-nous sur FacebookRejoignez-nous sur TwitterRejoignez-nous sur ViadeoRejoignez-nous sur linkedin

Anne – 46 ans – Conseillère professionnelle

Témoignage d’Anne – 46 ans Conseillère en insertion professionnelle

« J’étais dans une impasse professionnelle,

j’avais, quelques mois auparavant, réalisé un bilan de compétences qui ne m’avait pas permis d’identifier un métier précis, car je ne m’étais pas posé les bonnes questions. Le constat : j’étais mal dans mon travail, je m’ennuyais, j’avais des problèmes relationnels avec certains membres de l’équipe et, pour la première fois de ma carrière professionnelle, je ne savais pas vers quel métier m’orienter. J’ai toujours été une battante et j’ai toujours su ce que je voulais faire dés que « je n’avais plus rien à apprendre » dans mon job. Et, à chaque fois, les changements et les formations m’ont permis de toujours progresser. Des événements personnels ont modifié ma structure familiale. Je me suis retrouvée seule, face à moi-même et dépourvue de buts, de motivations, de désirs. Je savais juste que c’était le moment de ne penser qu’à moi, je venais de passer quelques années difficiles et j ‘étais fatiguée de me battre. Comment, cette fois-ci, allais-je m’y prendre ? Alors, la nécessité de me faire accompagner par un coach m’apparu comme la solution que je devais choisir. J’avais également commencé une analyse depuis quelques mois, la combinaison des deux a été, pour certains sujets, complémentaire. Concentrée sur sa méthode et ses outils, Nathalie va à l’essentiel. Elle sait balayer très vite les sujets les moins importants et identifier les attitudes sur lesquelles il faut travailler de suite. J’avais, à chaque séance, la fâcheuse habitude de lui donner, en vrac, tout ce qui n’allait pas et Nathalie savait très vite recentrer les points de travail sur lesquels nous travaillions.

Tout d‘abord par le test de personnalité. J’ai eu des doutes pour trouver ma catégorie. Je peux dire aujourd’hui que j’ai « vécu » deux profils et que j’ai identifié le troisième. J’ai d’abord été « Travaillomane » puis « Empathique » et j’aspire à devenir « Rebelle ». La catégorisation et les items traités permettent de se connaître et se reconnaître dans les différents types de personnalité et d’identifier également les individus qui nous entourent. Même si d’un jour à l’autre, je navigue entre les 6 profils, logique puisque les éléments déclencheurs sont liés, et cela n’engage que moi, à 3 choses : La 1ére est l’aspiration d’être en accord avec soi-même : le bien-être, les valeurs essentielles et intrinsèques. La 2éme est biologique : l’âge, les transformations du corps, la fatigue, l’énergie ou le manque d’énergie. La 3éme est environnementale : travailler dans une ambiance positive ou pas, subir les tensions ou les personnes.

Se donner les moyens de changer ce qui ne va pas autour de soi, se préserver afin d’être le plus possible en homéostasie. Ensuite, par l’identification des habitudes et attitudes face au burnout. Suis-je ou pas dans cette situation ? Comment éviter d’y être ? Comment décrypter les signes ? Le mémoire que Nathalie a rédigé est un document qui traite le sujet dans sa globalité et est un outil précieux qui permet d’élaborer des stratégies à mettre en place pour comprendre et changer les attitudes personnelles néfastes.Puis, l’identification des besoins en termes de repères pour être bien dans la vie. Ces repères, les plus satisfaisants et les plus importants, comprendre leurs origines, comprendre que s’ils ne sont pas satisfaits c’est parce qu’ils ne sont pas atteints. Ce sont donc des points de progrès, des buts à atteindre qui m’ont permis de comprendre la méconnaissance du métier à exercer. Donc, travailler sur des pistes professionnelles. S’aider d’ouvrages pour identifier les critères dont j’avais besoin dans mon activité : la personnalité, les qualités, les motivations, le potentiel, le type de marché du travail, le type de clientèle, les collaborateurs, la communication/commercialisation, les conditions de travail, l’investissement personnel et matériel. Cela permet de reprendre confiance en soi, à l’aide de ces exercices, rechercher des renseignements, aller sur le terrain interroger des professionnels et faire des choix. La plus grande difficulté dans la prise de décision c’est de faire des choix, car « Choisir, c’est renoncer ». Là encore, grâce à des outils, Nathalie m’a aidé à comprendre le processus de prise de décision et les éléments qui la composent, les étapes et les questions clefs qu’il faut se poser avant de décider. Ce travail permet d’élaborer une stratégie de mise en œuvre pour atteindre les objectifs fixés. Et bien sur, se donner du temps pour les atteindre. Savoir qu’inconsciemment, les étapes et les personnes ressources à l’élaboration du projet sont déjà identifiés et que la stratégie est déjà en place et se peaufinera au cours de l’action.

Le coaching m’a permis de mettre en oeuvre mon plus grand challenge : me recentrer sur moi-même et retrouver confiance en moi, me fixer des objectifs et m’y tenir ; le coaching permet d’avoir un retour externe positif.

Je remercie Nathalie pour son professionnalisme, sa capacité d’écoute, sa capacité de communication ultra positive, sa détermination lorsqu’elle met le « doigt « sur une problématique repérée jusqu’à ce qu’on en prenne conscience, qu’on l’aborde et qu’on la traite avec des solutions ; sa capacité et sa disponibilité à traiter l’urgence ; sa sympathie, sa voix, son énergie communicative ; le retour des questions par mail. Et pour conclure, à la fin du coaching, la possibilité ultérieure de prévoir une séance ponctuelle. »

Anne - 46 ans - Conseillère professionnelle