Lyon – Bourg en Bresse – Villefranche s/Saône
Rejoignez-nous sur Google+Rejoignez-nous sur FacebookRejoignez-nous sur TwitterRejoignez-nous sur ViadeoRejoignez-nous sur linkedin
Brèves de coaching

Brèves de coaching : Les tribulations d’un Coach de vie !

Au fil de ma page professionnelle Facebook, j’ai rédigé des billets d’humeur. Je les ai réunis dans cet article. Si ces billets d’humeur vous plaisent, merci de Liker ma page Facebook qui compte à ce jour près de 1000 abonnés !

Les brèves de coaching du Cabinet Coach Confiance :

31 janvier 2019 :

Aujourd’hui : séance de coaching passionnante avec une quarantenaire en réflexion sur son devenir professionnel. Quel beau métier je fais !

27 octobre 2018 :

Ce matin j’ai reçu un message de la part d’une cliente reçue hier pour une première séance : «Bonjour Nathalie , Suite à notre entretien d’hier je ne maintiens pas le rendez vous prochain. Et finalement il suffit de peu de choses ! J’ai plusieurs éléments pour être heureuse en effet ! 
Merci ». Cette personne a su rendre le présent parfait en listant tout ce qui allait très bien dans sa vie au lieu de se focaliser sur les points sombres de son passé. Je lui souhaite d’être heureuse !

9 avril 2018 :

La semaine passée, j’ai eu envie d’envoyer un email aux personnes ayant accepté de figurer sur mon fichier, juste pour leur dire que je pensais à elles. Cela donnait ça :

 » Coach Confiance fête le printemps avec vous ! Rien à vous vendre ni à vous conseiller ! Juste une pensée joyeuse pour vous accompagner en ce retour du printemps ! Coachément vôtre Nathalie Giudicelli – Directrice du Cabinet de Coaching Coach Confiance – 06 63 79 40 39 « 

J’étais curieuse du résultat, et je vous en fais part. Mon plus gros taux de désabonnement à ce jour, et, pour ne retenir que le positif, quelques messages spontanés de remerciement. 
Quelle leçon en tirer? Si vous avez une idée, je suis preneuse.
Bonne journée à tous

8 mars 2018 :

L’appel du jour : « J’ai fait le test de personnalité sur votre site hier soir et vous avez raison je suis une rebelle ». Ok j’attends la suite en silence. « J’ai envie de devenir coach comme vous. Vous pensez qu’il faut vraiment suivre une formation ?». Restons calme ! «Oui c’est un métier qui nécessite une formation longue vous savez» «Mais je suis éduc spe. C’est pareil non? » « Non pas pareil madame » Je vous épargne la suite au cours de laquelle la personne s’étonne du fait que je fasse payer la séance de coaching. Je fais un métier très distrayant !

8 décembre 2017 :

Certaines personnes remplissent le test de personnalité en ligne sur mon site (https://www.coachconfiancelyon.fr/tes…/test-de-personnalite/) en cochant la même réponse à toutes les questions. De ce fait le test devient inexploitable.

A chaque fois je m’interroge : que recherchent ces personnes? A deviner si je dépouille moi-même les tests? La réponse est oui. A me montrer leur côté rebelle (c’est une hypothèse). A me faire perdre mon temps? Là je n’ai pas la réponse.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez en savoir plus sur vous même et sur les personnes qui vous entourent, n’hésitez pas à remplir ce test en ligne ! Bonne journée à tous 

19 novembre 2017 :

Punchline de l’émission « Capital » de ce soir : « Les coachs ont un succès fou, comment vous rendent-ils accro ? » Qui me parle…? Je la regarde ou pas cette émission dont les « journalistes  » n’ont pas dû rencontrer les coachs de vie honnêtes, ceux qui pratiquent tels des artisans (au sens noble de ce terme », et pas comme des showmen? Après diffusion du sus-dit reportage : Ce reportage dénonce, en effet,  tout ce que je hais dans le coaching. Mais il généralise, c’est là où le bas blesse. Quand les coachs suivis par M6 pratiquent-ils une séance en tête à tête avec un client qui va mal ? Ils n’ont pas le temps probablement. Le bonheur ne se vend pas, et le coaching tel que je le pratique ne ressemble en rien à tout ce bordel (désolée je suis énervée). Les dérives sectaires dénoncées sont réelles Je reproche au reportage la généralisation. Si Je n’étais pas Coach de vie depuis 2007,  et que je découvrais le coaching sur M6, je partirais en courant !

17 octobre 2017 :

Message reçu ce jour sur ma boite personnelle VIADEO : « Je suis à la recherche d’un emploi dans n’importe quel domaine. T’as pas quelque chose à me proposer svp? Merci » 
Je ne peux évidemment pas aider ce Monsieur puisque je suis Coach emploi et pas Pôle emploi ! De plus, le coach n’est pas un magicien qui résout tous les problèmes d’un coup de baguette magique. Il y a très longtemps, une dame m’avait appelée pour que je lui trouve un appartement, un autre pour que je l’aide à être moins timide… pour démarrer comme acteur dans les films X. 
Beaucoup de demandes saugrenues en coaching. La preuve qu’il y a encore beaucoup à faire pour faire connaitre ce beau métier !

3 octobre 2017 :

Mail reçu ce jour : « Bonjour, Je suis journaliste pour l’émission « Ça commence aujourd’hui » diffusée tous les jours à 14H sur France 2 et présentée par Faustine Bollaert. Je prépare actuellement une émission sur le thème suivant : « j’ai fait de mon complexe une force » et je cherche des personnes qui voudraient venir témoigner sur notre plateau la semaine prochaine. Je cherche des personnes qui auraient utilisé leur complexe pour devenir plus fortes (ex: castra devenu chanteur d’opéra, timide devenu dessinateur a succès, …)  Pouvez-vous m’aider dans mes recherches? »

Alors, comme d’habitude j’ai répondu « non ». J’ai une déontologie qui fait que je ne donne pas les noms de mes clients. Vu le nombre de participants à ce type d’émissions, je suppose que certains de mes confrères ne réagissent pas comme moi. Vous en pensez quoi vous?

15 septembre 2017 :

Un mail reçu cet été qui est agréable à relire : « Bonjour Nathalie, j’espère que vous allez bien 😊. Je suis heureuse de vous annoncer que je viens de recevoir mon offre en tant que Directrice Commerciale pour un grand hôtel. Je commence dans 10 jours. Merci pour votre aide et soutien. Vous m’avez redonné confiance et aidée à y voir plus clair 🤗« 

30 juin 2017 :

Ma jeune cliente est maroquinière et vient, à 21 ans, de réussir le difficile parcours pour intégrer un célèbre groupe de maroquinerie de luxe. Fière de son parcours 

14 juin 2017 :

Depuis 2 mois, je coache « une personne et demi », puisque ma cliente attend un bébé 👶. Je me demande si ce petit bout profite des séances au même titre que sa maman …. Le coaching intra-utero : et pourquoi pas?

18 mai 2017 :

Discussion avec une conseillère Pôle Emploi : « Pourquoi ne suggérez-vous pas à vos clients qui ne sont pas bien dans leur entreprise d’y rester quand même en s’adaptant ? » me dit-elle. « Parce qu’en tant que Coach je traite d’abord la demande du client (quitter son entreprise), et pas son besoin supposé « . Elle m’avoue alors « La demande du client? Connais pas ». C’est normal, on ne fait pas le même job…Et on n’obtient pas les mêmes résultats non plus.

4 mai 2017 :

Je vais vous refaire le coup du client qui m’appelle pour me dire qu’il vient de signer un CDI au poste et salaire désirés. Je vais vous redire que je suis une Coach emploi comblée à chaque fois que je reçois une telle nouvelle. Mais c’est la vérité 😊 Vive le coaching et bravo à mon client 👏👏

6 mars 2017 :
Rendre le présent parfait : Aujourd’hui je vous invite à faire la liste de 50 bonheurs que vous possédez et dont vous ne pourriez pas vous passer. Allez, je commence : mes filles, toute ma famille, mes animaux, mon jardin, mon travail de Coach, ma voix, …… À vous maintenant :
 
15 août 2014 :
Ce matin mail d’une personne réagissant au fait que la première séance de coaching soit payante : »Prendre RDV pour demander des informations c’est payant? ok, merci pour vos informations mais je ne suis plus intéressée, cdt » Un client en coaching n’est pas une voiture pour laquelle on applique un barème préétabli : « Alors, vous êtes timide?…ça vous fera 10 séances à régler de suite ! » La première séance sert à établir un diagnostic et à évaluer le champs d’action possible du coaching ainsi que le nombre de séances nécessaires. Bref : cette personne m’a bien agacée 😉

25 mars 2014 :

Certains termes deviennent à la mode et sont vidés de leur sens aux yeux (ou aux oreilles plutôt) de beaucoup de gens. Je pense aux mots comme : « coach », « burnout », « pervers narcissique ».
Comment éviter les dérives verbales dans les médias, dans les téléfilms, dans les publicités? Comment être pris au sérieux lorsqu’on dit que l’on est coach ? Comment éviter la question récurente : c’est quoi « exactement » le coaching ? Comment dire à une cliente que, non, son chef n’est pas un pervers narcissique alors qu’elle s’en était persuadée. Personnellement, j’y arrive, mais parfois j’aimerais vivre dans un monde où les mots seraient employés à bon escient.
Bonne soirée à tous
 
 
14 février 2014 :

Les questions en coaching :

Etes-vous hérisson ou paillasson?
Etes vous +/+, +/- ou -/+?
Sur une échelle de un à 10, à combien évaluez-vous vos chances de réussite?
Que détestez vous le plus chez les autres?
Qu’attendez-vous de cette séance?

Voilà les questions auxquelles il faut vous attendre si nous démarrons un coaching. A force de poser des questions à mes clients, j’ai un peu ce travers dans la vie (désolée les amis). Les questions permettent de confronter, d’avancer, de rebondir, mais peuvent déranger ceux qui ne s’en posent jamais.
Ma question préférée quand un client me dit : « je ne sais pas, je ne vois pas » est : »Et si vous saviez? ». Et là, comme par magie, ils me répondent.
Bonne journée à tous

8 janvier 2014 :

Être affirmée c’est accepter de passer pour une emmerdeuse aux yeux de certaines personnes. Je pose des questions tant que je n’ai pas compris. Je dis calmement que je ne suis pas d’accord. Je demande un autre steack au resto si le mien est trop cuit etc… Bref Je suis affirmée … Ou casse c… A vous de voir. Depuis que je suis ainsi, je suis en accord avec mes valeurs et mes convictions J’accompagne mes clients vers l’affirmation de soi en leur expliquant qu’eux aussi passeront peut-être pour des casse pieds On ne peut pas plaire à tout le monde;-)

28 décembre 2013 :

Peut-on coacher un ado si le parent accompagnant a peur des changements engendrés par le coaching (une plus grande autonomie de son ado par exemple)? Ma réponse est non. Il aurait fallu coacher la maman avant l’ado, et il m’a fallu 2 séances pour en être sûre Au milieu une ado en détresse pour laquelle je ne peux rien faire pour l’instant ;-(

13 décembre 2013 :

Une future cliente, recommandée par une amie, me demande un rendez vous téléphonique en urgence. Elle a une décision à prendre à propos d’un poste qu’on lui propose. Je joue le jeu de l’urgence, lui demande de m’envoyer des documents nécessaires à la préparation du rv (cv, description du poste…). Bref, je fais mon travail, en cédant peut-être un peu trop vite à la pression du temps qu’elle impose.
Résultat : au court des 5 premières minutes de la séance de coaching téléphonique, elle m’annonce qu’elle a déjà dit oui à l’employeur une heure plus tôt. Frustration du coach !

12 décembre 2013 :

Toujours difficile pour moi de mettre fin à un coaching en cours ! Les raisons les plus fréquentes sont les suivantes :  – La personne s’avère relever de la thérapie (il faut parfois plusieurs séances pour en être certain) – La personne n’a pas une réelle envie de changer – La personne est venue pour se prouver que même le coaching ne peut rien pour elle.  Quoi qu’il en soit, je ne continue pas un coaching dans ces conditions car il ne serait pas efficace.

10 décembre 2013 :

L’art du Feed Back
Et là le gentil gendarme décrète que « Je suis un danger public », le répète trois fois,  des fois que je sois sourde. Reformulation intérieure immédiate : Mes feux automatiques ne se sont pas déclenchés avec le brouillard, et donc, aujourd’hui, en ne vérifiant pas mon tableau de bord, je me suis mise involontairement en danger, et j’ai mis en danger les autres. Voilà, ça c’est un feed back spécifique (pas de généralisation), constructif et utile. L’art du feed-back n’est pas donné à tout le monde!

29 novembre 2013 :

Gros rhume : avantage du coaching téléphonique, je vais garder mes microbes en coachant avec la voix d’Amanda Lear. Bonne journée à tous!

 26 novembre 2013 :

Aujourd’hui, 14h00, le téléphone sonne : « Bonjour Madame, je me présente, M… de l’annuaire… Puis-je passer vous voir pour vous présenter notre parution de janvier ? » Ca tombe bien, je m’ennuie un peu, je lui demande de passer. Nous tombons d’accord sur un encart, et au moment de concevoir le contenu, la question qui tue arrive : « Vous êtes obligée de dire que vous êtes Coach? » . Tout est dit. Ce commercial, très professionnel par ailleurs, fait la remarque la plus pertinente que j’ai eu à entendre ces derniers temps à propos de mon activité. Dire que je suis coach nuit-il au développement de mon activité? Face à mon hoquet nerveux, le monsieur développe : « vous savez je suis néophyte, et ma réaction face au mot coach c’est de partir. Trop de coachs à la télé, dans les magazines, sur les réseaux sociaux. » Je lui explique que « Coach » est un métier qui nécessite de longues années de travail sur soi, une formation poussée. Mais il reste sceptique parce que lui il a retenu les coachs de M6, les coachs Kiabi et j’en passe. Un rapide recadrage plus tard, je décide de le suivre, et d’adopter sa nouvelle façon de parler de mon activité. Si elle fonctionne, je vous préviens, je ne dirai plus jamais que je suis coach

25 novembre 2013 :

Pourquoi certains de mes futurs clients tardent à démarrer un coaching?
. peur de changer leurs habitudes
. peur de passer à l’action
. attendent d’aller très mal pour venir me consulter
. ont des difficultés financières très importantes
. leur entourage les incite à se méfier du coaching
. sont dépassés par l’idée de se remettre en question
. préfèrent continuer ainsi, même s’ils ne sont pas épanoui…

Et vous, avez vous déjà pensé à démarrer un coaching? Qu’est-ce qui vous a stoppé(e)?

24 novembre 2013 :

Pourquoi certains de mes clients démarrent-ils un coaching :
. envie de changer de vie (objectif très flou qui demande à être spécifié)
. au bout du rouleau (dans ce cas le recours au psy en parallèle du coach est à étudier)
. mal au travail mais pas la force de changer
. au chômage et à 4 mois de la fin de droits (challenge atteignable si le coaché se donne à fond)
. ado en détresse et en difficultés de communication avec ses parents
. manque de confiance en soi etc..

Et vous pourquoi avez vous déjà été coaché(e)? Qu’est-ce que cela vous a apporté?

19 novembre 2013 :

Si toutes les personnes qui sont censées me contacter pour un coaching, suite à la recommandation d’un ami, le faisaient.. je serais milliardaire !
Preuve que la démarche de s’engager dans un coaching relève d’une décision personnelle et très difficile à prendre.. Je saurai vous attendre

 28 juin 2013 :

La citation qui me permet d’avancer quand je doute : On peut tout enlever à une personne, excepté une chose, la dernière des libertés humaines : celle de décider de sa conduite, quelles que soient les circonstances dans lesquelles elle se trouve ».
Docteur Viktor E.Frankl dans Découvrir un sens à sa vie

20 mai 2013 :

La citation qui m’inspire ce mois-ci : « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » Sénèque